Recherche Menu

Toiture de membrane polyoléfine thermoplastique

Cette nouvelle génération de revêtement en matière de toiture constitue un système monocouche. Un système multicouches comporte généralement trois éléments soit la structure, l’isolation et la membrane d’étanchéité étant habituellement constituée de deux feuilles d’une matrice souple comportant une toile ou une fibre de renforcement entre les deux.

Description du produit

Dans un système monocouche comme la membrane polyoléfine thermoplastique, la matrice est constituée de polymère flexible garantissant une stabilité et une résistance grâce au renforcement constitué de fibres de polyester ou de fibre de verre.

Le terme thermoplastique est plutôt générique englobant plusieurs polymères tandis que le terme oléfine englobe la formation des polymères par liaison chimique de multiples molécules d’oléfine découlant ainsi sur les polyoléfines. Il existe présentement une certaine confusion face aux normes ASTM visant les produits notés TPO. La norme exigeant plus de 95% de polymère TPO pour obtenir la mention ne définit cependant pas le polymère en lui-même indiquant seulement que le produit doit contenir les polymères appropriés pour obtenir la norme. La possibilité des produits chimiques utilisés est donc sans fin rendant la définition plutôt imprécise.

Durabilité

Assez récent sur le marché, ce type de revêtement peut être touché par différentes garanties selon le manufacturier. La durabilité à l’épreuve du temps est encore à faire mais selon le produit choisi, les garanties varient de 5, 10, 15 et 20 ans selon le cas. Certains prétendent cependant que la durabilité minimum peut facilement aller jusqu’à 30 ans pour une toiture ayant été couverte par ce type de membrane.

Coût

Elle peut être installée par fixations mécaniques ou par couverture en adhérence totale. Le produit étant disponible sous l’aspect de toile pouvant aller de 5, 8, 10 à 12 pi de largeur, le coût varie grandement selon le produit nécessaire pour le toit plat ou légèrement en pente.

Avantages d'une toiture de membrane polyoléfine thermoplastique

Ce type de membrane est généralement commercialisé comme étant un produit TPO combinant les propriétés du PVC et des EPDM sans toutefois contenir les inconvénients de ces derniers. La membrane polyoléfine thermoplastique devrait donc être thermosoudable comme le PVC et être résistante à la chaleur et aux rayons UV comme les EPDM. De nombreux avantages semblent faire l’unanimité sur ce produit.

  • Accumulation moindre de la chaleur (réflexion des rayons UV)
  • Aucun plastifiant ajouté
  • Aucune formation de gaz corrosifs ou toxiques en présence d’un incendie
  • Couleurs variées disponibles
  • Écologique et recyclable (Energy Star)
  • Épargne sur l’énergie consommée (Réflexions des rayons UV)
  • Facilement modifiable
  • Idéal pour les toits verts (anti racine pouvant recevoir des systèmes végétatifs intensifs et extensifs)
  • Légèreté (80% plus légère que le gravier)
  • Moins de colle nécessaire que les autres types de revêtement
  • Résistance accrue
    • Chaleur
    • Intempéries
    • Plusieurs produits chimiques
    • Rayons UV
  • Souplesse appréciable à faible température
  • Thermosoudage possible des raccords (aucune substance toxique)

Inconvénients d'une toiture de membrane polyoléfine thermoplastique

Possédant des avantages non négligeables, ce type de membrane comporte tout de même quelques inconvénients à considérer lors du choix de revêtement. Une toiture étant un investissement à long terme, il est essentiel de bien connaître les bons et les mauvais côtés d’un tel produit.

  • Consommation accrue d’énergie à la fabrication (énergie grise)
  • Coût parfois plus élevé dû à l’installation très spécialisée
  • Fragilité du système monocouche (selon certains)
  • Installation nécessitant une connaissance professionnelle et spécialisée
  • Joints plus difficiles à réaliser pouvant faiblir avec le temps

Entretien

Facile à inspecter, la toiture est également facilement modifiable si le besoin se fait sentir. Aucun entretien particulier n’est cependant nécessaire pour assurer sa durabilité. C’est la raison pour laquelle elle est très souvent appréciée en couverture industrielle et commerciale. Le peu d’entretien ajouté à sa durabilité sont des atouts très importants dans le choix du revêtement pour les compagnies privilégiant les investissements rentables à long terme.