Recherche Menu

Toiture de polymère

Outre les bardeaux d’asphalte, les bardeaux de bois et autres types de revêtements offerts en matière de toiture pouvant être dispendieux, difficiles à installer et comporter certains inconvénients plutôt désagréables, il existe maintenant un produit pouvant offrir l’aspect de tous ces revêtements à moindre coût tout en garantissant de nombreux avantages aux consommateurs, soit le polymère.

Description du produit

Le polymère est, d’un point de vue chimique, un matériau composé de macromolécules constituant une classe de matériaux, les polymères, car il en existe plusieurs.

  • Fibres naturelles
    • Animales = Cuir, laine, soie, etc.
    • Végétales = Bois, papier (cellulose), textiles (chanvre, coton, lin), etc.
  • Caoutchoucs
    • Artificiels
    • Naturels (latex)
  • Colles
  • Matières plastiques
  • Peintures
  • Résines

Tous ces matériaux sont légers, souples et stables à condition qu’ils ne soient soumis qu’à des températures modérées. Tous les polymères deviennent très instables en présence de trop grands écarts de température. Utilisés dans la fabrication de matrices pour les matériaux composites les polymères sont généralement, sauf dans certains cas plus particuliers, des isolants thermiques et électriques.

Les polymères naturels sont utilisés par l’humain depuis très longtemps. La laine, les tendons, le cuir, les fibres végétales et le bois sont parmi les matières les plus anciennes grandement utilisées pour toutes sortes de raison. Ce n’est que dans les années 1920 à 1930 que la notion de macromolécule a pris tout son sens grâce à Hermann Staudinger. Présagée au début du XIXe siècle par Henri Braconnot et Wilhelm Eduard Weber, ce ne sont que les travaux de Staudinger qui remplacèrent la notion de micelles ou d’agrégats avancée par certains chercheurs de l’époque par celle de macromolécule prenant ainsi sa place dans toute l’histoire de la chimie.

Avec l’apparition de la Seconde Guerre mondiale, le développement industriel relié à cette nouvelle science macromoléculaire prit un essor considérable. Avec l’entrée en guerre des États-Unis, le pays subit une pénurie dans son approvisionnement provenant de l’Asie du Sud-Est en matière de caoutchouc naturel. C’est alors que les Américains se lancèrent dans la recherche visant à fabriquer des substituts à ces matières naturelles. Plusieurs méthodes furent alors développées dont entre autres :

  • Extrusion
  • Filage
  • Injection
  • Moulage
    • Par compression
    • Par soufflage
  • Rotomoulage
  • Thermoformage

Les polymères peuvent donc se présenter sous forme solide ou liquide pouvant être transformés en matériau moulé dans une forme bien précise dépendamment du procédé utilisé. Avec un comportement viscoélastique, les polymères démontrent un caractère visqueux aux propriétés élastiques. Il est possible de classer les polymères par leurs propriétés thermomécaniques.

  • Élastomères = Déformables de façon réversible
  • Élastomères thermoplastiques ou TPE
  • Polymères thermodurcissables = Durcissement irréversible sous réaction thermique avec réactifs
  • Polymères thermoplastiques = Malléables une fois chauffés permettant une mise en forme précise

L’usage des polymères en matière de revêtement extérieur offre donc aux consommateurs la possibilité de s’offrir l’apparence de l’ardoise, du bois ou autres tout en bénéficiant des avantages non négligeables de ce matériau aux particularités si appréciables.

Durabilité

Dépendamment des marchands offrant ce type de revêtement, les garanties peuvent varier. Cependant la durabilité de ce type de toiture est généralement très appréciable. Certains procédés utilisés garantissent une stabilité du produit jusqu’à des rafales de plus de 175km/h et une résistance aux écarts de température extrêmes pouvant variant entre -40° et 70°C (-40° et 158°F). Ces produits de qualité supérieure sont généralement certifiés offrant une garantie limitée à vie.

Coût

Le coût varie selon la qualité du produit choisi de même que la structure de la toiture à couvrir par le revêtement. Certains produits sont offerts à partir d’aussi peu que 3.90$ /pi2 permettant ainsi aux budgets les plus serrés de bénéficier de ce type de revêtement.

Avantages d'une toiture de polymère

Dépendamment du produit choisi, il arrive très souvent que la toiture de polymère soit une solution permanente pour le consommateur offrant de plus un attrait très intéressant à moindre coût qu’un revêtement métallisé souvent très onéreux.

  • Résistance accrue
    • Au vent
    • Aux écarts de température
    • À l’eau
    • À l’humidité
    • À la moisissure
    • Au fendillement
    • À l’ondulation
    • À la rouille
    • A l’expansion/rétraction
  • Légèreté
  • Installation facile
  • Aucun sous-revêtement n’est nécessaire
  • Peu d’entretien
  • Aucun chevauchement n’est nécessaire réduisant la perte et les coûts associés
  • Couleurs intégrées au produit
  • Stabilité accrue
  • Grand choix d’imitation de finition (aluminium, ardoise, cèdre, métal, etc.)

Inconvénients d'une toiture de polymère

Dépendamment de la qualité du produit choisi, certains inconvénients peuvent alors être considérés dans le choix du revêtement utilisé. Le polymère de grande qualité garantit généralement la couleur et la stabilité de la toiture mais certains produits de qualité moindre peuvent parfois créer certains désagréments pour le consommateur.

  • Dégradation de la couleur avec le temps
  • Garantie limitée

Entretien

La toiture de polymère ne nécessite que très peu d’entretien. Les produits sont la plupart du temps testés et certifiés par des laboratoires indépendants afin d’assurer leur durabilité et leur stabilité. Techniquement, ce type de revêtement ne nécessite donc aucun entretien particulier.