Oups! Le Javascript de votre navigateur web est désactivé!

Activez le Javascript de votre navigateur afin de bénéficier de toutes les fonctionnalités de notre site web pour une meilleure expérience.

Isolation du toit : comment bien s'y prendre?

L'isolation thermique du toit est certainement l'une des méthodes les plus efficaces en matière d'économie d'énergie par votre propriété. Il s'agit aussi d'une pratique essentielle pour la durabilité de votre charpente et prévenir sa détérioration. Un bon isolant vous assure également un air ambiant plus agréable à l'année puisque l'hiver, il conservera votre chaleur et l'été, il préservera votre fraîcheur.

Vérifier l'isolation actuelle de votre maison

Si vous souhaitez vérifier l'isolation de votre toiture, il existe en effet quelques trucs de repérage. Lors de la saison hivernale, observez s'il y a une présence anormale de glaçons au bord de votre toit. Vous pouvez d'ailleurs comparer votre situation à celle de vos voisins. On retrouve également comme indicateur d'une isolation problématique la présence accrue de condensation dans vos vitres intérieures, ou encore, un commencement de moisissure sur les murs et plafonds. Enfin, votre facture d'électricité est un autre bon indicateur d'isolation inadéquate. N'hésitez pas à contacter Hydro-Québec pour savoir si votre consommation énergétique est normale. Au moment de la saison estivale, il est possible de remarquer une chaleur importante en provenance de vos plafonds. Ceci est un autre signe d'une mauvaise isolation.

Accumulation de glaçons au bord d'une toiture.

Améliorer l'isolation de son toit : les avantages

Meilleure conservation de la chaleur et de la fraîcheur

Il s'agit certainement de l'avantage le plus significatif lorsque l'on décide de revoir l'isolation de sa toiture. Effectivement, lorsque la quantité et la qualité d'un isolant sont adéquates, cela permet de mieux préserver la chaleur du domicile en hiver et la fraîcheur du climatiseur en été. De plus, une bonne isolation empêche qu'un surplus de chaleur provenant des rayons du soleil pénètre dans la maison, tout particulièrement lors de la saison estivale. En bref, elle vous assure une température plus équilibrée, une meilleure qualité de l'air, ainsi qu'une réduction de votre facture énergétique.

Prévenir l'infiltration d'eau

Optimiser son isolation de toiture vous permet également d'avoir l'esprit tranquille en matière d'infiltration d'eau par le toit. Cette mise à jour améliore en effet l'étanchéité de vos combles et diminue de façon significative les risques d'infiltration. Ce problème assez répandu peut être coûteux et causer bien des désagréments tels qu'abîmer vos biens matériels, créer du dommage à la structure de votre maison et même provoquer de la moisissure.

Empêcher la formation de digues de glace

L'isolation du toit a un impact direct en matière de formation de glace sur votre revêtement de toiture. Lorsqu'une température plus douce survient pendant les mois d'hiver, la couche de neige accolée au revêtement a tendance à fondre et s'écouler au bord des gouttières pour finalement former une digue de glace. Celle-ci peut avoir des répercussions graves comme fissurer les murs et déformer les plafonds. Comment éviter de vivre une situation semblable? Déneiger sa toiture et avoir une bonne isolation thermique de la charpente.

Prolonger la durée de vie de votre revêtement

Lorsque vous choisissez d'améliorer l'isolation actuelle de votre toit, vous donnez également la chance à votre recouvrement d'avoir une meilleure longévité et durabilité. Par exemple, une toiture de bardeau d'asphalte a une durée de vie moyenne de 20 ans. Revoir l'isolant de ses combles permet de réduire considérablement les écarts de température que peut subir le revêtement. Ainsi, le bardeau a le potentiel de conserver un bon état encore plus longtemps.

Comment bien isoler son toit?

Lorsqu'il est question d'isolation de toiture, il faut entendre aération, étanchéité et protection. En effet, l'isolation thermique du toit n'est pas une chose simple. De nombreux facteurs sont à prendre en compte, c'est pourquoi il faut faire appel à un professionnel de la toiture pour se faire conseiller correctement. Voici les étapes et questionnements qu'un couvreur suivra lors de cette réparation.

1. Inspection de l'isolant en place

Lors de cette première étape, le couvreur sera en mesure d'identifier s'il y a des bris ou fuites majeures dans les combles. L'état de l'isolant actuel influencera bien évidemment l'intervention qui sera apportée. L'expert évaluera également la quantité nécessaire d'isolant à ajouter et retirer. Saviez-vous qu'un grenier contenant trop d'isolant est aussi nuisible? En effet, un surplus peut avoir pour conséquence d'empêcher votre revêtement de respirer comme il se doit et entraîner par le fait même une détérioration précaire du bardeau.

2. Choix du type d'isolant

Il existe plusieurs types d'isolant. Les trois principaux que l'on retrouve sur le marché sont l'isolant en vrac, l'isolant soufflé et l'isolant en nattes. Ce sont les trois options les plus économiques et écologiques sur le marché. Le choix d'isolant dépend bien souvent de la structure de votre charpente, de l'espace disponible et de votre budget.

Isolant en vrac.

Isolant en vrac

Il se déploie sous forme de parcelles légères constituées de fibre de verre. On se le procure dans des sacs et il s'installe à la main.

Isolant soufflé.

Isolant soufflé

Ce type d'isolant s'achète en sac et est composé de fibre de verre. Il s'installe à l'aide d'un appareil spécial qui souffle l'isolant, donc les services d'un professionnel sont requis.

Isolant en nattes.

Isolant en nattes

Celui-ci s'avère être sous forme de grandes feuilles préfabriquées assez épaisses constituées de coton, de fibre de verre ou de fibre de plastique. Aussi appelé laine minérale, il s'agit de l'isolant le plus utilisé dans les greniers.

3. Application de l'isolant

Sachez qu'il est possible d'améliorer l'isolation de votre toiture par l'intérieur et l'extérieur. Ce sont deux techniques d'installation bien distinctes qui servent à des charpentes différentes comme un toit plat ou un toit en pente. La majorité des domiciles installe l'isolant de l'intérieur à partir du grenier. Cette méthode est moins coûteuse et plus simple d'installation. Faire la pose de l'isolant par l'extérieur est davantage une formule utilisée pour les toits plats.

Si votre grenier n'est pas habitable, vous pourrez opter pour ce que l'on nomme un « toit froid ». Ceci consiste à isoler uniquement la surface équivalant au plancher dans le grenier. Dans le cas où vos combles sont logeables, l'isolation sera de type « toit chaud ». Cette méthode implique d'insérer de l'isolant thermique au niveau de la charpente, c'est-à-dire sur le toit du grenier.

Chaque produit isolant détient ses propres techniques d'installation. Ainsi, votre entrepreneur suivra ces directives. N'hésitez pas à poser des questions puisque la durée des travaux, la température extérieure et certains besoins spécifiques peuvent être influencés selon les indications du produit qui sera appliqué.

4. Vérifications

Une fois que l'installation de l'isolant est terminée, il est important de vérifier que la ventilation du toit est bel et bien efficace. Votre expert en toiture devra aussi revenir chez vous quelques jours à la suite de l'installation d'isolant afin de vérifier que tout fonctionne comme prévu. Il devrait également jeter un coup d'œil aux gouttières qui pourraient s'être déplacées après des travaux semblables.

En résumé

Si vous souhaitez optimiser votre consommation d'énergie, prolonger la durée de vie de votre revêtement et de votre charpente, ainsi qu'éviter l'infiltration d'eau dans votre propriété, la réfection de votre isolant de toiture est une solution pour vous. Cette façon de faire est accessible et s'offre à bon prix. Notez que l'accompagnement d'un expert en toiture est nécessaire pour procéder à ce type de travaux.

Date de publication :

Entrepreneurs en toiture à votre service partout au Québec...